Brin du jour

S’écrire de toutes ses forces

L’anagramme dit le feu

au corps

L’impérieuse nécessité de dire

haut et fort

ma douleur et mes conforts

mon chemin.

Un livre s’écrit

à pas de loup

depuis trois ans.

Je voudrais en finir avec lui

cet été.

Il est temps d’accoucher, me dis-je

Laisser aller mon conte au monde

J’ai longtemps pensé que je ne pourrais le terminer, dear friend

qu’une fois atteint le happy end.

Illusion féroce

L’écriture et la vie n’existent qu’au présent

C’est là où respire

leur seule vérité.

Sait-on jamais ce qui se passera après.

Écrire le défilé des instants

voir débouler une histoire

découvrir ce qui s’y apprend

Avec l’envie furieuse de le partager.

« Un chemin à trouver

-Comment on fait les bébés? »

Maintenant que vous connaissez le titre je ne peux plus reculer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :