Ils font...

On peut…arrêter de consommer du tout-industrialisé déshumanisé dévitalisé délocalisé plasticisé et additivé!

On peut faire ses achats au supermarché. Et tous ses achats au supermarché.

On peut faire ses achats  de façon différenciée. Pas seulement au supermarché.

On peut faire ses achats en ligne, sans fil, de pêche.

On peut faire ses achats dans des magasins, dédiés.

On peut faire ses achats chez les petits commerçants du quartier.

On peut faire ses achats sur le marché.

Mais l’on ne coupera pas (ou difficilement) à l’internationalité d’un marché plus financier que soucieux de santé, proximité, équité.. Avec ses produits bon-marché qui nous font marcher.

Sur-emballés, nous serons, comme nos produits. Merci la publicité au nez qui s’allonge et qui ne rougit même pas.

Embarqués, nous serons,dans un hors-saison,

distanciés, la plupart du temps, de ceux et celles qui y ont travaillé,

sans aucune idée, souvent, de leurs conditions de travail ni des conditions de productions des dits-produits…

Pesticides, additifs, bisphénol A, phtalates et autres ajouts non sympathiques s’y seront glissés

Et l’on passera un temps certain à chercher à les éviter,

à décrypter

nos produits industrialisés.

Il existe pourtant,

souvent tout à côté,

directement et localement,

hors les murs,

sans (s’)emballer,

sans publicité,

sans intermédiaire, (à moins que ce ne soit un regroupement solidaire)

avec du temps un peu moins pressé

surement moins d’énergie type électricité gaspillée

du temps et de l’espace pour se regarder, s’écouter, se parler, se raconter, se conseiller, échanger, questionner, proposer..

 Sur la terre du maraîcher, l’étal du pêcheur, la ferme de spiruline, les vergers et potagers partagés, les marchés de( je l’espère) vrais petits producteurs et artisans locaux, les réseaux d’amis d’apiculteurs,oléiculteurs et créateurs à leurs heures …

Il y a alors aussi le troc et l’occasion, autre version de marché, alimentaire et non alimentaire: faire passer, transformer, recycler, donner, échanger, retaper, valoriser, discuter, se rencontrer, ne pas jeter…

Le brin de ce jour en contera une histoire..

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :